Consigne : qu’en pensent les consommateurs ?

Posté par Natalène Vachon

Jean Bouteille, Ma Bouteille s’appelle Reviens, Bout’ à Bout’…de nombreuses initiatives d’emballages consignés voient aujourd’hui le jour, mais qu’en pensent les consommateurs dans les enseignes où elles sont mises en œuvre ?

C’est ce que l’ADEME a cherché à savoir  !

Voici en 5 points clés les résultats de son enquête sur les pratiques de « consigne » d’emballage pour réemploi-réutilisation.

 

  • 88% : 88% des consommateurs rencontrés estiment utile le fait de disposer de produits consignés en magasin. Parmi eux, près de la moitié (41%), achètent déjà des produits alimentaires sous consigne. Boissons alcoolisées ou non et épicerie sèche sont les principales catégories alimentaires achetées via ce système circulaire par les enquêtés.

 

  • 2 : Deux profils de consommateurs se montrent particulièrement intéressés par la consigne : les Attentifs à l’environnement et les €co-pratico-pratiques. Si l’adoption de la consigne est motivée chez les premiers par conviction environnementale, les seconds débutent avant tout pour la qualité du produit proposé sous consigne et son adéquation avec leurs besoins.

 

  • Qualité produit : la qualité du produit (goût, bénéfices pour la santé…) reste le facteur principal d’achat de produits consignés.

 

  • 32% : 32% des enquêtés ne pratiquant pas la consigne évoquent notamment comme frein la peur de la complexité du système. Pour pérenniser cette pratique, la praticité (ex : mise à disposition d’un contenant pour stocker et pour transporter, multiples points de collecte…) et la réassurance sur la fiabilité du dispositif sont de vrais leviers auprès des consommateurs les moins éco-sensibilisés.

 

  • Cohérence d’enseigne : la pratique de la consigne est facilitée par la cohérence du point de vente et du produit lui-même avec le système de consigne (souci de réduction de l’impact environnemental, engagements éco-responsables…)

 

Au final, au-delà de son impact environnemental réduit, le modèle de la consigne semble ainsi remporter aussi l’adhésion des consommateurs lorsqu’il est proposé !

 

Source : Enquête consommateurs sur les pratiques de « consigne », ADEME, 2018 – 336 entretiens, entre le 23 janvier et le 3 février 2018, au sein de sept points de vente pour 6 porteurs de projets ayant accompagné la mise en place d’un système de collecte. // Crédit Photo : Jean Bouteille

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok